Valentin Chaput

UNE ENTREPRISE LITTÉRAIRE

Il y a dix ans, alors que je terminais mes stages Ă©tudiants qui constituaient mes premiĂšres expĂ©riences en entreprise, j’avais participĂ© Ă  un concours d’Ă©criture organisĂ© par le trĂšs chic Institut de l’Entreprise sur le thĂšme de l’entreprise en 2020. La consigne s’articulait d’un curieux oxymore : « Cette contribution Ă©crite pourra prendre la forme d’un essai ou d’une fiction et doit s’inscrire dans le registre de « l’utopie concrĂšte ». Elle devra s’attacher Ă  dĂ©crire dans une approche prospective l’entreprise idĂ©ale assurant la coexistence harmonieuse de ses diffĂ©rentes parties prenantes, sans faire l’impasse sur les moyens qu’elle aura su mobiliser pour assurer cet Ă©quilibre. Â» 

TaquinĂ© par cette formule d’utopie concrĂšte, j’alignais les trente mille signes requis pour imaginer une entreprise d’énergie verte qui Ă©lirait dĂ©mocratiquement ses dirigeants et associerait ses collaborateurs, partenaires et clients Ă  ses grandes dĂ©cisions stratĂ©giques, n’en dĂ©plaise Ă  ses actionnaires mis en minoritĂ©. Un autre texte avec des qualitĂ©s littĂ©raires plus Ă©videntes remporta le concours, mais derriĂšre mon deuxiĂšme prix continuĂšrent de germer quelques idĂ©es qui, sans doute, eurent un impact dans ma situation dix ans plus tard et mon attachement Ă  faire d’Open Source Politics une entreprise pas tout Ă  fait comme les autres
 

Le texte complet De la dĂ©mocratie en entreprise est Ă  tĂ©lĂ©charger en suivant ce lien. Je vous propose de commencer par le rĂ©sumĂ© de l’époque : 

En demandant Ă  l’opinion publique d’arbitrer son conflit contre ses propres actionnaires, Patrick Rose, le PDG de Next Energy, Ă©tablit un prĂ©cĂ©dent. Il n’imagine pas que derriĂšre ce recours Ă  l’approbation dĂ©mocratique de son action Ă©conomique il enclenche une rĂ©volution paradigmatique dans la gouvernance des entreprises. DĂ©sormais, le consommateur-citoyen participe Ă  l’élection des dirigeants et Ă  la dĂ©finition de la stratĂ©gie des grands groupes dont il achĂšte les produits.

Fort de sa lĂ©gitimitĂ© dĂ©mocratique, Patrick Rose peut amĂ©liorer les conditions de vie et de travail de ses employĂ©s, lancer des programmes de formation en interne et imposer la paritĂ© homme/femme aux postes d’encadrement. TrĂšs innovante, son entreprise est plĂ©biscitĂ©e par les clients. Une partie des profits rĂ©alisĂ©s est rĂ©investie dans des chantiers humanitaires qui ne verraient pas le jour sans les compĂ©tences de Next Energy. Ce modĂšle de responsabilitĂ© sociale de l’entreprise est un succĂšs.

Gustave ClĂ©rel, un jeune ingĂ©nieur de 33 ans spĂ©cialisĂ© dans la gĂ©othermie, a dĂ©cidĂ© de rejoindre Next Energy aprĂšs avoir entendu Patrick Rose prĂ©senter son nouveau modĂšle d’entreprise au service de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Le 20 fĂ©vrier 2020, alors que le charismatique PDG concourt pour un second mandat, Gustave est septiĂšme sur la liste « L’énergie du progrĂšs Â» et espĂšre devenir le plus jeune membre de la Direction. S’il est Ă©lu, il dĂ©veloppera pour le compte de l’entreprise un partenariat Ă©ducatif avec les Ă©tudiants des pays pauvres.

Le scrutin s’annonce nĂ©anmoins serrĂ©. Les actionnaires, inquiĂ©tĂ©s par la propagation du modĂšle, veulent un retour au systĂšme antĂ©rieur. Les rĂ©volutionnaires, conscients qu’une faille est apparue dans la doctrine capitaliste, veulent en finir dĂ©finitivement avec l’économie de marchĂ©. Entre ces deux extrĂȘmes, la jeune idĂ©e de la dĂ©mocratisation des entreprises doit prouver chaque jour qu’elle aboutit Ă  des choix Ă©conomiquement plus rationnels, Ă©cologiquement plus Ă©quilibrĂ©s et socialement plus justes.

UNE LETTRE

Nous sommes submergĂ©s d’informations du lever au coucher. On les Ă©coute, on les voit, on les lit, on les enregistre, on les partage
 et trĂšs rapidement on les oublie pour passer Ă  autre chose. Quoi de plus normal quand on sait que l’humanitĂ© produit autant d’informations en deux jours qu’elle ne l’a fait en deux millions d’annĂ©es. Communiquer moins, mais transmettre l’essentiel.

VoilĂ  l’objectif de cette lettre mensuelle, qui ne contiendra que trois informations que je veux retenir et partager avec vous. Il pourra s’agir d’une photo, d’un article, d’une invitation, d’une analyse, d’une Ă©motion, d’une question, d’un jeu, d’un livre, d’un portrait, d’un voyage
 Nous verrons bien ! J’espĂšre que ce format vous plaira.

Sinon tant pis, on fera autre chose :p